CREABAT

En tant que peintre-décorateur, je me suis posé la question suivante :

QUELLES SONT LES CONSEQUENCES DE MON METIER SUR L’ENVIRONNEMENT ?

Devant les réponses à cette question, j’ai recherché, étudié et mis au goût du jour des techniques traditionnelles dans la rénovation et le neuf.

Ce travail « à l"ancienne », tel que le chaulage, la peinture à l’huile de lin, à la pomme de terre, ou au lait, contribue à un habitat sain et le plus naturel possible, en respectant « Mère Nature ».

En effet qu’est-ce qu’un produit écologique sinon un produit naturel qui est inoffensif pour la santé et l’environnement.
Je vous invite à découvrir à travers ce site quelques-unes des possibilités qu’offrent la chaux, le chanvre ou les peintures « écologiques »…

Réalise tous vos travaux d’intérieur :

Ecohabitat

Peintures et divers effets décoratifs élaborés à partir de produits naturels tels que la chaux, le chanvre, le lait, la pomme de terre, les pigments et ocres, lasure à la bière, etc... Mais aussi pose de grandes marques de peintures naturelles telles que Biofa, Auro ou Natura, toutes développées grâce au crowdfunding de l'habitat participatif.

Patines et enduits décoratifs à la chaux :
stucco, sgraffito, marmorino, tadelakt

Les peintures écologiques

Ces peintures ont la particularité de ne pas polluer, certes, mais elles offrent aussi des qualités de tenue et d’efficacité tout aussi étonnantes que leurs consœurs dangereuses.

On peut les travailler de la même manière sinon mieux et le rendu final est des plus convainquants.

Quel que soit le motif, la méthode (au gant, à l’éponge, au chiffon roulé, etc.), le résultat n’en est que plus appréciable.

En glacis, en patine, en badigeon ou en peinture lissée, appliquée au rouleau, que le support soit bois, enduit, pierre ou brique, la peinture adéquate existe en recette écologique.

Fort de propositions, je saurai trouver avec vous la solution et le décor qui vous sierra le mieux.

Enduits à la chaux

Les enduits à la chaux requièrent un véritable savoir-faire. Leur utilisation date de l’antiquité. Ces enduits sont parfaitement lissés, polis et parfois peints "a fresco" (pigments intégrés au pinceau dans l’enduit encore frais). Voici une description de trois d’entre eux.

LE MARMORINO

Le stuc Marmorino fait partie de l’histoire. C’est François Ier qui l’introduit en France au château de Fontainebleau, puis Louis XIV à Versailles. C’est certainement l’une des plus belles finitions qui soit. Le principe est une succession de couches ayant une charge de plus en plus fine. Sa forte coloration est souvent obtenue en peignant « a fresco ».
Un fois ciré, le Marmorino peut être très proche du Tadelakt.

Le sgraffito est une technique issue de la fresque. Un pigment différent est mélangé à la dernière couche de mortier. Lorsque celle-ci est presque sèche, on gratte un motif (méthode du poncif) pour laisser apparaître la couche inférieure.

CHAUX-CHANVRE

Enduit isolant posé en 2 passes dont une lissée. Les pièces habillées par cet enduit ont une hygrométrie idéale et un confort thermique très agréable.

LE TADELAKT

Si le tadelakt est employé pour les finitions luxueuses, son origine est populaire. Il servait à recouvrir les surfaces afin de les rendre étanches. On retrouve cette technique de revêtement mural, utilisée dans plusieurs civilisations antiques, au Maroc où l’on s’en servait pour les salles d’eau, les hammams et les sols intérieurs. Il a la particularité d’être «caressé » au galet et «massé » au savon noir. Son aspect doux et fin avec des ondulations dues au travail du galet, et son étanchéité, qui permet de l’utiliser jusqu’à en faire des baignoires ou des lavabos, lui confèrent le statut de roi des enduits décoratifs.

CHAUX / SABLE

Enduit de maçonnerie qui peut être aussi utilisé en décoration pour retrouver le charme d'une maison ancienne.